Médiation Familiale intergénérationnelle

Ou médiation centrée sur l’accompagnement d’un parent âgé

 

La place de la médiation familiale dans le cadre du vieillissement d’un parent.

 

 

Les familles sont de plus en plus concernées par des difficultés liées à l’accompagnement d’un parent âgé. Ceci pour différentes raisons, notamment l’allongement de la durée de la vie, l’accroissement du nombre de personnes âgées atteintes de maladie dégénératives de type Alzheimer, la modification de la cellule familiale avec passage de la famille élargie à la famille nucléaire, le coût de la vie, le chômage, les séparations et divorces… Tout apparait comme si le lien familial, ultime refuge pour chacun d’entre nous lorsque les choses vont mal, se délitait inexorablement sous nos yeux. Et pourtant la vieillesse reste avant tout l’affaire de toute une famille, la personne âgée comprise.

Aucune instance extérieure, aussi bienveillante soit-elle ne pourra accomplir ce que la famille doit (ou peut) réaliser.

La vieillesse et/ou la maladie touchera tôt ou tard chacun d’entre nous et remettra de ce fait en cause notre système familial. Que nous soyons personne âgée, parent, enfant ou petit-enfant, les mêmes questions psychologiques qui modifient les relations entre les générations ainsi que celles des fratries, seront à l’œuvre à un moment ou à un autre de notre existence. Les places sont remises en question : le parent qui a été la personne ressource forte devient celui qui est dépendant, ce qui tend à inverser l’ordre des générations. Cela demande à chacun des membres de la famille de pouvoir faire face aux divers changements du système familial. Par exemple de passer du mode où nous avons beaucoup reçu (ou pour certains peu), au mode où nous allons donner ; du stade enfant de nos parents, au stade adulte et parent nous même…

Les premiers temps de la maladie ou du vieillissement peuvent être ceux du déni, voire de la colère,... Ce peut être le moment où un des membres de la famille va organiser la vie du parent âgé en essayant de mobiliser (ou non) les autres membres de la famille. Il arrive également qu’un des enfants prenne une place centrale dans la vie du parent soit par proximité géographique, choix, exclusion des autres, maladresse,… L’aidant est souvent seul face au parent vieillissant …et puis vient un jour où c’est trop lourd, et où il doit faire appel aux autres membres de la famille et/ou à un service public d’aide aux personnes âgées ou aux malades. Se pose alors la question de qui va décider,  pour qui, comment, avec quel financement … ?

Des points de vue différents s’affrontent ou s’ignorent. Ils sont fondés sur des non-dits, des promesses non respectées, des croyances, des perceptions différentes … qui lorsqu’ils ne sont pas discutés en famille amènent à un appauvrissement du lien familial, voire à la rupture.

Mais ces moments liés à la vieillesse, à la maladie peuvent également être une bonne occasion de redéfinir les liens et amener la famille à s’unir autour du parent âgé ou en fin de vie afin de réfléchir avec lui (si c’est possible) au devenir de chacun.

C’est dans cette philosophie que se place la médiation familiale. Elle est porteuse de valeurs qui consacrent l’homme comme étant libre et conscient de ses actes. Elle croit en la capacité de chaque être humain à confronter ses idées et à être respecté sans mettre en péril sa relation avec les autres. En ce sens, la médiation familiale vient offrir un espace de parole aux familles afin que chacun ait  la possibilité de s’exprimer face à la nouvelle situation, d’être entendu par le parent âgé et par la fratrie… Ceci dans le but d’apporter les changements nécessaires à l’évolution et au maintien du lien familial dans le respect des besoins de chacun. Le rôle du médiateur familial, tiers, neutre et impartial, est de garantir, en toute confidentialité, cet espace de parole au sein duquel les personnes vont pouvoir exprimer leurs ressentis, leurs doutes, leurs inquiétudes, leurs attentes et ainsi débattre des conflits qui les opposent afin de renouer le dialogue et d’aboutir à des accords acceptables pour chacun.

 

 

 

La Médiation Familiale Intergénérationnelle aide à retisser des liens familiaux quand ceux-ci sont altérés par le vieillissement ou la dépendance d’un proche.

 

Qu’est ce que la Médiation Familiale Intergénérationnelle ?

- Une démarche volontaire des membres d’une famille centrée sur l’accompagnement d’une personne âgée ou en fin de vie.

- Un lieu d’écoute et de parole pour dépasser le conflit  et les non-dits afin de maintenir le lien.

- Une recherche d’accords pour le mieux être de chacun, avec l’aide d’un médiateur (tiers, neutre et impartial).

 

A qui s’adresse t- elle ?

- Aux personnes âgées qui souhaitent réfléchir avec leurs enfants à leur avenir ou organiser leur quotidien différemment.

- Aux enfants-adultes en rupture de communication avec leurs parents âgés.

- Aux grands parents qui souhaitent maintenir des liens avec leurs enfants et leurs petits enfants.

- Aux personnes en fin de vie et à leur entourage en situation de différends familiaux.

- Aux enfants de parents âgés en devoir d'obligation alimentaire envers leurs parents.

Quels sont ses objectifs ?

- La reprise d’un dialogue en tenant compte des besoins de chacun : adultes et enfants (sœurs et frères).

- Le maintien des liens de filiation.

- L’organisation de la vie d’une personne dépendante.

- L’élaboration en commun d’accords concrets sur l’organisation quotidienne autour d’un parent âgé:

  Qui fait quoi, Quand, Comment,

- Le choix d’un nouveau mode d’hébergement.

- La contribution financière de chacun.

- Les décisions à prendre concernant la santé...

 

Comment se déroule t-elle ?

- Lors d’entretiens confidentiels, (individuels et/ou avec toute la famille en fonction de la situation) les personnes concernées et le médiateur se rencontrent pour rechercher ensemble des accords nécessaires au mieux être de chacun.

- Les décisions prises peuvent se concrétiser par un « protocole d’entente ou d’accords » témoignant de l’engagement des participants.             

 

Ce document peut être présenté devant un magistrat, en cas de prise en charge financière d’un parent âgé par les enfants.

 

La Médiation Familiale aide aussi :

- À régler un problème lié à une succession.

- À régler des conflits liés à une rupture de communication au sein de la famille.

 

Le médiateur familial est un professionnel qualifié (diplôme d’État)

- Il est soumis à un code de déontologie et notamment à l’impartialité et à la confidentialité.

- Il ne transmet aucun élément concernant le déroulement et le contenu des entretiens.

 

 

 

Renseignements pratiques

 

La durée

- La Médiation Familiale Intergénérationnelle nécessite plusieurs entretiens individuels ou/et en famille d’environ 1h30 chacun.

- Les horaires des rendez-vous tiennent compte de la disponibilité de chacun.

 

Le Coût

- Il est défini en accord avec les familles, l’institution le cas échéant et le médiateur familial.

- Il est possible de bénéficier de l’aide juridictionnelle dans le cas d’une médiation judiciaire.

 

Les lieux

- Domicile, EHPAD, Maison de Retraite, hôpitaux, cliniques…

- Sur rendez-vous au cabinet : 17 avenue Cambacérès 91370 Verrières-le-Buisson          06 02 64 36 99

                                                        Essonne 91 et Hauts-de-Seine 92

 

"Être bienveillant et pas culpabilisant"

Colloque: 32ème journée du centre meusien d'étude et de recherche en gérontologie et gériatrie, 1er Juin 2017

Danièle Henrie

Adresse: 17 avenue Cambaceres - 91370 Verrières-le-Buisson

Mail: daniele.henrie@gmail.com

Tel: 06.02.64.36.99